Rechercher une conférence

Les conférences du congrès ADF

Indications de l'empreinte optique : aujourd'hui et demain - Michel Fages



Pour regarder la conférence ou l'ajouter à votre pack :
Identifiez-vous

Séance E119 : Quelles indications pour l'empreinte optique ? Et comment gérer l'occlusion en numérique ?

Omniprésente ! Impossible d’ouvrir une revue professionnelle sans tomber sur un (ou deux) article(s) dédié(s) aux empreintes optiques. Cette « médiatisation » peut faire croire à l’omnipraticien lambda que la caméra intra orale est devenue un standard dans tous les cabinets « modernes », et que, qui n’y souscrit est un retardataire néandertalien.
Pourtant, bien moins de 10% des cabinets de France sont équipés d’IOS (Intra Oral Scanner), et parmi eux bons nombres prennent la poussière, avant de se retrouver bradés à l’encan dans les colonnes des petites annonces de revues professionnelles.  Désillusion...
Pour la majorité des praticiens l’empreinte optique représente le nouveau lien « high tech» entre le cabinet et le laboratoire, une façon plus facile, voire ludique,  d’appréhender la prothèse, et peut être même un peu plus... Basculer dans le «digital workflow», l’inconnu...
Mais qu’on ne s’y trompe pas l’empreinte optique n’est pas un gadget, elle est bien là, épicentre d’une nouvelle dentisterie, porteuse de beaucoup plus de potentiels qu’il n’y parait. François Duret (1) son inventeur, père de la CFAO Odontologique, se doutait il, lorsqu’il soutint sa thèse en 1974, qu’il bouleverserait un jour la pratique dentaire de façon copernicienne. Car en vérité, c’est bien de cela qu’il s’agit : une mutation complète de nos habitudes de travail, permise par la science et déjà programmée par l’industrie.
Derrière l’acte apparemment anodin de moderniser le relevé de mesures intra buccal (2,3), se cache le germe d’une véritable révolution. Bien avant les dentistes, la vague « CFAO » a frappé les laboratoires de prothèses ; aujourd’hui elle est prête à déferler dans nos cabinets, et l’empreinte optique est son cheval de Troie.
L’évolution des outils informatiques et robotiques, l’ouverture des fichiers, l’émergence de nouveaux matériaux, vont permettre à ce que François Duret avait appelé la «sonde optique», de prendre le contrôle de notre pratique. Qui plus est l’industrie est stimulée, en ordre de marche : bien moins de 10% de dentistes équipés, cela représente une part de marché de plus de 90% de praticiens à conquérir... Belle perspective.
La conférence que nous vous proposons n’en en rien un catalogue visant à énumérer les différents scanners intra oraux présents sur le marché, ni une tentative de vulgarisation de quelconques technologies. C’est plutôt une analyse de fond, qui, suivant l’évolution de « l’état d’esprit » des empreintes optiques ces douze dernières années, vous permettra d’appréhender le rôle essentiel que ce « périphérique » va jouer dans notre exercice. Tous les deux ans, L’ IDS (International Dental Show), donne le tempo de ce que sera notre futur professionnel,  et cette année, il a été particulièrement révélateur. Nous le verrons.
Pour la majorité des praticiens, la question demeure, quelle caméra choisir ?...Faut-il s’équiper ? Attendre ? La majorité des facteurs de décisions suggérés par les industriels reposent souvent sur des promesses technologiques, parfois même sur des gadgets sans grands intérêts, ce qu’Everett Rogers appelait des « facteurs extrinsèques ». La réponse est pourtant en chacun de nous. Il suffit de se poser les bonnes questions et le choix apparait comme une évidence... A n’en pas douter cette présentation permettra de « remettre les choses en place », en prenant conscience qu’à partir des caméras optiques  une  véritable révolution a déjà commencé. Êtes-vous prêts ?

Bibliographie
• Duret F. L’empreinte optique ; thèse de 2ème cycle, Lyon, 1974.
• Duminil G, Allard Y, André J. Caméras de prises d’empreintes, l’heure du Choix. Information Dentaire N°40/41 nov 2012, 45-51
• Descamps F, Fages M. La CFAO en Odontologie,Editions CDP, 2016, 17-30

Mentions légales | Contactez-nous