Rechercher une conférence

Les conférences du congrès ADF

Bactéries, vous ne passerez pas ! L'étanchéité au cours des phases de temporisation - Decerle Nicolas



Pour regarder la conférence ou l'ajouter à votre pack :
Identifiez-vous

Séance - A8 : Le continuum endo-prothétique : l'étanchéité de l'apex à la restauration coronaire

Après le traitement endodontique c’est la reconstitution d’un continuum endo-prothétique qui conditionne et pérennise le résultat du traitement par la suppression du risque de recontamination ainsi que le maintien de la résistance mécanique de l’organe dentaire.
Cela passe par 2 modalités, la restauration d’usage, et si cette restauration est prothétique une restauration transitoire durant les phases de laboratoires.

La période de temporisation est l’une des plus difficile, elle doit être réduite à son strict minimum et d’autant plus que les manœuvres endodontiques n’ont pas mené à l’élimination complète des tissus pulpaires comme dans les cas de coiffage pulpaire ou de pulpotomie. Il a été démontré que dans le cas du coiffage pulpaire, le temps d’attente entre la restauration définitive et le coiffage pulpaire est un critère de réussite. S’il dépasse 2 jours le taux d’échec augmente de manière significative.. De la même façon la présence d’une restauration coronaire définitive est un critère de réussite pour les traitements endodontiques. Aujourd’hui une restauration définitive peut être réalisée dans la même séance que le traitement endodontique grâce au développement de techniques adhésives, que ce soit l’utilisation de restauration directe simple, de tenon fibré collé, ou l’utilisation de restauration réalisés en CFAO directe.
Si la restauration directe en phase plastique permet d’obtenir l’étanchéité dans la même séance que lors de l’obturation de l’endodonte, elle n’est indiquée que dans un nombre de cas limité ou les parois résiduelles sont suffisantes en nombre et en épaisseur, la rareté de cette situation explique que de nombreuses études ont montré que l’un des critères de réussite du traitement endodontique est la présence d’une restauration par couronne. L’un des risques d échec du traitement de la dent dépulpée est le risque de fracture longitudinale, or le recouvrement cuspididen et le cerclage sont des éléments limitant ce risque. Dans les secteurs postérieurs le développement de la CFAO directe permet avec le développement des endo-couronnes une restauration dans la séance du traitement endodontique avec un recouvrement cuspidien total. Des études sont en cours pour déterminer si ce type de restauration est suffisante pour maintenir la dent sur l’arcade. Pour les secteurs antérieurs l’utilisation d’une couronne périphérique nécessite souvent un ancrage radiculaire. Dans ce cas là l’utilisation d’un tenon fibré permettra une étanchéification immédiate.
Si une restauration directe n’est pas possible l’utilisation d’un matériau transitoire est nécessaire. L’élément le plus important est la présence de parois. Si une reconstitution pré-endodontique est nécessaire, en plus des nombreux avantages, facilité de mise en place de la digue, constitution d’un réservoir d’hypochlorite, repères de longueurs simples, elle permet le maintien mécanique du matériau transitoire. Les situations les plus complexes sont les restaurations des secteurs antérieurs ou la mise en place de restaurations transitoires est absolument nécessaire pour maintenir une esthétique suffisante. Or si les pertes de substance sont importantes l'utilisation de composite seul ou avec un tenon fibré est souvent insuffisante en terme de résistance mécanique. Cette présentation montrera les inconvénients et les avantages des différents matériaux, et les techniques à choisir et à mettre en œuvre pour ces différentes situations cliniques.

Mentions légales | Contactez-nous