Rechercher une conférence

Les conférences du congrès ADF

Etanchéité endodontie, le premier pas vers le succès - Louis Dorothée



Pour regarder la conférence ou l'ajouter à votre pack :
Identifiez-vous

Séance - A8 : Le continuum endo-prothétique : l'étanchéité de l'apex à la restauration coronaire

Le succès en Endodontie était initialement basé sur la triade « mise en forme, désinfection et obturation » ayant chacun une importance équivalente. Actuellement, cette conception s’est un peu complexifiée en enrichissant ces considérations avec des critères plus larges. Nous pouvons désormais ajouter le diagnostic et le plan de traitement, la connaissance de l’anatomie et de la morphologie aux concepts traditionnels du nettoyage, désinfection et obturation.
Une étude radiographique des succès et échec endodontiques réalisée par Ingle en 2002 indiquait que 58% des échecs de traitement étaient liés à une obturation incomplète. Malheureusement, les dents mal obturées sont également souvent mal nettoyées. Des erreurs de procédure comme la perte de la longueur, le transport canalaire, les perforations, l’absence ou la perte de l’étanchéité coronaire, les fractures verticales peuvent se produire et affecter l’étanchéité canalaire.
Depuis une quinzaine d’années, de nombreux travaux ont eu pour but de développer de nouveaux matériaux et nouvelles techniques pour obturer l’espace endodontique. Des méthodes expérimentales variées ont été utilisées pour évaluer les microfuites suivant l’obturation, comme l’utilisation des isotopes, des dyes, des bactéries, des protéines ou des endotoxines. Ces méthodologies emploient des conditions in vitro et des périodes d’expérimentation disparates conduisant souvent à des résultats contradictoires. Heureusement, les taux de succès endodontiques restent élevés quelque soit les techniques et les matériaux employés. Ceci tend à démontrer que la mise en forme et la désinfection fournissent un environnement « propre » et une élimination de l’étiologie de la pathologie, ce qui rend moins critique la méthode d’obturation. Les procédures de mise en forme et de nettoyage chimique déterminent le degré de désinfection et la capacité à obturer l’espace canalaire.
L’obturation est ainsi le reflet de cette mise en forme et désinfection et est évaluée sur sa longueur et sa densité.
Il est impossible de considérer l’étanchéité de l’obturation avec une radiographie et il est important de se rappeler qu’aucune technique et aucun matériau ne préviennent complètement les microfuites, même si certains sont plus efficaces que d’autres.
Le but de cette conférence est ainsi de présenter quel type de préparation est nécessaire pour une obturation de qualité, de parler du timing pour cette phase finale du traitement endodontique tout en faisant en point sur les matériaux et les techniques à notre disposition.

Références:
Ingle JI. Endodontics, ed 5, Hamilton, London 2002.
Craver MA, Fontana CE, Sigrist de Martin A, Da Silver Bueno CA. Influence of Coronal Restoration and Root Canal Filling Quality on Periapical Status: Clinical and Radiographic Evaluation.
Journal of Endodontics, Vol. 41, Issue 6, p836–840

Mentions légales | Contactez-nous