Rechercher une conférence

Les conférences du congrès ADF

Comportement biomécanique de la dent dépulpée et de ses moyens de restauration : potentiels et questionnements - Corne Pascale



Pour regarder la conférence ou l'ajouter à votre pack :
Identifiez-vous

Séance - C75 : Dents dépulpées, l'ancrage est-il toujours d'actualité ?

De nombreuses idées reçues accompagnent encore la perception du potentiel biomécanique de la dent dépulpée. Si la perte de vitalité n’a que peu d’impact sur la qualité des structures amélo-dentinaires, c’est la perte de substance qui constitue le principal facteur de fragilité de la dent. L’objectif du traitement est de rétablir l’anatomie et la fonction de la dent altérée par différents moyens de substitution plus ou moins conservateurs. La mise en oeuvre de certains d’entre eux implique un sacrifice tissulaire supplémentaire et/ou une distribution de contraintes jusqu’à l’intérieure de la racine lorsque des ancrages sont employés. L’objectif principal du traitement conservateur est bien sûr de préserver un maximum de structures dentaires originelles et d’optimiser la pérennité de la dent restaurée. L’estimation de la valeur biomécanique et les particularités anatomiques de la dent dépulpée opposées aux types de contraintes qu’elle devra subir conduisent au choix du moyen de restauration le plus approprié en prenant aussi en compte l’avenir fonctionnel de la dent et le matériaux prothétique envisagé.
Les restaurations partielles collées (RPC) directes ou indirectes constituent dans cette logique une indication privilégiée. Mais les propriétés des matériaux et leur capacité d’adhésion au substrat de la dent résiduelle ne sont sans doute pas sans limites. La considération des paramètres cliniques possibles soulève alors des questions quant au comportement de ce type de restauration lorsque leurs qualités potentielles sont mises en perspectives avec l’ensemble des contraintes intrinsèques et extrinsèques en jeu.
Les restaurations corono-périphériques trouvent alors encore leur place au delà des limites d’indication des RPC. Une dent dépulpée destinée à recevoir une couronne périphérique subit toutefois un délabrement interne lié au traitement radiculaire et externe, lié d’une part au délabrement initial ayant justifié le traitement radiculaire (carie, fracture) et d’autre part à la préparation destinée à aménager un espace suffisant pour les matériaux prothétiques. La nécessité d’un d’ancrage radiculaire peut alors être discuté si la dentine coronaire résiduelle n’offre plus de surface utile suffisante pour retenir et stabiliser le moyen de restauration. Son rôle principal est d’assurer un complément de rétention pour un moignon coronaire destiné à soutenir la coiffe périphérique. Cependant, il constitue un risque mécanique important pour la racine, d’abord lors de la procédure d’aménagement radiculaire, puis lors des contraintes mécaniques transmises à la racine pendant la fonction de la dent. Le type de RCR retenu et sa technique de préparation doivent impérativement être adaptés en fonction des contraintes subies par la future restauration et de la singularité de l’anatomie radiculaire destinée à la recevoir. Le choix du type d’ancrage et de restaurations coronoradiculaires (foulées ou coulées) devrait donc se faire selon le principe de préservation tissulaire maximale qui favoriserait l’emploi de systèmes adhesifs. Mais la prise en compte des propriétés des différents matériaux disponibles, de leur comportement biomécanique potentiel, des difficultés de leur mise en œuvre et de la variabilité des contraintes cliniques possibles soulève là encore de nombreuses questions et autant d’incertitudes.

Bibliographie :

1) REEH ES, MESSER HH, DOUGLAS WH
Reduction of a tooth stiffness as a result of endodontic and restorative procedures.
J Endodon 1989 nov ; 15(11) :512-6

2) DIETSCHI D, DUC O, KREJCI I, SADAN A.
Biomechanical considerations for the restoration of endodontically treated teeth: a systematic review of the literature, Part II
Quintessence internationale.2008 Feb;39(2):117-29

3) GUTMANN JL.
The dentin-root complex : anatomic and biologic consideration in restoring endodontically treated teeth.
J Proshet Dent 1992 Apr ;67(4) :458-67.Review

4) Joshi S, Mukherjee A, Kheur M, Mehta A
Mechanical performance of endodontically treated teeth.
Finite Elem Anal Des. août 2001;37(8):587‑601.

Mentions légales | Contactez-nous