Rechercher une conférence

Les conférences du congrès ADF

Le marketing peut-il être éthique ? - Binhas Edmond



Pour regarder la conférence ou l'ajouter à votre pack :
Identifiez-vous

Séance - A6 : Le chirurgien dentiste, un entrepreneur au service de ses patients

L’évolution concomitante de la profession dentaire et du concept de marketing rendent aujourd’hui possible de concilier marketing et éthique. Pour cela, il faut dépasser les préjugés concernant un domaine mal connu par les praticiens et qui est souvent assimilé à tort à du mercantilisme. Aujourd’hui, le marketing, qui est enseigné dans les plus grandes universités françaises, est reconnu comme une science à part entière. Or, il ne faut confondre l’outil, qui est neutre, avec la main qui l’utilise. Le marketing éthique peut être l’une des voies qui permettra à la profession de résister efficacement à l’avènement des compagnies d’assurances. Cette présentation a pour objectif de le démontrer.
LA GESTION APPLIQUEE AU CABINET DENTAIRE
GERER C’EST PREVOIR «Ne pas prévoir c’est déjà gémir !» – Léonard de Vinci
Qu’on le veuille ou non l’exercice actuel de notre profession exige un minimum de gestion. L’objectif est de mettre en place un minimum d’indicateurs de vitalité du cabinet en vue d’éviter les déperditions inutiles. Il semble utile de rappeler qu’une bonne gestion est devenue l’une des conditions de la qualité des soins.
L’existence d’un cadre de gestion prévisionnel permet notamment de faire face à la contrainte de l’équilibre financier. Or, les praticiens pratiquent ce qu'on appelle communément la "gestion au rétroviseur". En fait, on mesure pour mieux piloter.
L’une des étapes est le contrôle de gestion qui nécessite l’utilisation d’un tableau de bord de contrôle. Celui-ci est un outil de collecte des données mises à jour de manière régulière. Le choix des indicateurs est étroitement lié aux objectifs du cabinet. Certains d’entre eux sont fondamentaux (nombre de Patients, mesure de l’activité, temps de présence, dépenses, bénéfice du Praticien, …). La bonne gestion de votre cabinet passe par la maîtrise des coûts, par la prévision des dépenses et des recettes et par le contrôle du bon usage des finances du cabinet.
Il n’y a en réalité définitivement plus d’opposition entre une bonne gestion et la qualité des traitements.

Mentions légales | Contactez-nous